Votre navigateur ne supporte pas JavaScript !

Depuis 1988, ARDAN permet aux petites entreprises d’intégrer des demandeurs d’emploi pour activer des projets. Le dispositif, basé sur un modèle de formation-développement, facilite l’intégration de nouvelles compétences et sécurise la réussite du projet tout en proposant des conditions financières attractives. Zoom sur les résultats des actions menées.

Dispositif ARDAN : entre création de valeur économique et renforcement de l’employabilité

ARDAN a pour objectif de détecter un projet de développement dans une entreprise de moins de 50 salariés et de lui permettre d’intégrer un nouveau collaborateur tout en limitant les coûts et les risques. Le demandeur d’emploi intègre l’entreprise pendant 6 mois par le biais d’un programme de formation-développement certifiant avec perspective d’embauche par l’entreprise. L’entreprise quant à elle, a la possibilité de développer ou de lancer un projet validant la pérennité du poste.

Un réseau de partenaires sur tout le territoire

Un réseau de 125 structures partenaires est présent sur le territoire afin de promouvoir le dispositif. Ce travail partenarial avec des professionnels du développement économique et de l’emploi permet notamment une détection des projets ainsi qu’un accompagnement tout au long du dispositif.

13 120 projets accompagnés depuis la création d’ARDAN France

Depuis sa création, ARDAN a permis de détecter 18 404 projets et 13 120 d’entre eux se sont concrétisés. Ce sont autant d’entreprises qui ont pu mettre en place des missions ARDAN à l’issue desquelles 88 % des pilotes de projet ont obtenu un CDI ou un CDD supérieur à 6 mois.

Une diversité dans les entreprises accompagnées

L’ancienneté des entreprises accompagnées est très diverse. Que ce soit pour se consolider, se réorganiser ou se revitaliser, on constate que des entreprises de tout âge ont bénéficié du dispositif ARDAN.

Cependant, on retrouve principalement des entreprises ayant 3 à 5 ans (29 %), des entreprises ayant plus de 16 ans (27 %) suivies par des entreprises ayant 6 à 10 ans (21 %).

Les secteurs ayant le plus plébiscité ARDAN sont majoritairement les services aux entreprises avec 43 %, suivis par les services particuliers et commerces qui représentent 20,9 %. Les autres secteurs ne sont néanmoins pas en reste. L’industrie représente 19 %, le BTP 16,7 %.

Sur l’ensemble des projets développés via des missions ARDAN, 49 % concernent le développement commercial, 20 % concernent la recherche et développement,16 % des projets de gestion et 15 % de projets relevant de la fonction production.

Différents profils de demandeurs d’emploi

En ce qui concerne le niveau d’études des demandeurs d’emploi, tous les niveaux sont représentés. On constate que 33 % d’entre eux possèdent un diplôme de niveau Bac+5, 27 % ont un diplôme de niveau Bac+2, 18 % de niveau Bac+3 et enfin 12 % de niveau CAP/BEP et 10 % de niveau Bac.

Parmi les bénéficiaires du dispositif ARDAN, 45 % ont entre 20 et 29 ans ce qui leur permet de sécuriser leur entrée sur le marché de l’emploi et de renforcer leur employabilité. Les 30-39 ans sont 28 % à plébisciter ARDAN pour entamer une reconversion professionnelle ou monter en compétences. Enfin, les 40-49 ans représentent 17 % des bénéficiaires et les 50 ans et plus sont 10 % à choisir le dispositif pour redynamiser leur carrière.

Si à l’heure actuelle, le dispositif ARDAN a accompagné plus de 13 000 projets, il a avant tout permis de concrétiser 88 % d’emplois et de pérenniser des projets de développement au sein de TPE et PME françaises.

Cet article vous a plu ? Retrouvez les témoignages des entreprises accompagnées par ARDAN.

Please follow and like us:
Partagez cet article sur les réseaux sociaux :