Votre navigateur ne supporte pas JavaScript !

Depuis plus de 30 ans, ARDAN accompagne des petites entreprises dans le développement d’activités nouvelles. La promesse du dispositif ? Intégrer des talents pour activer des projets. Zoom sur les résultats des actions menées.

ARDAN : un accompagnement du développement économique endogène

Les objectifs d’ARDAN sont de détecter un projet de développement dans des TPE/PME et de l’activer en intégrant un demandeur d’emploi possédant les qualifications techniques pour piloter le projet. Intégré dans un parcours de formation certifiant, le demandeur d’emploi voit alors son employabilité se renforcer tout en contribuant à générer de la valeur économique pour l’entreprise.

Un réseau de partenaires

Afin de détecter le potentiel entrepreneurial d’un territoire, ARDAN C’est aussi un réseau de 210 professionnels du développement économique et de l’emploi au sein de 125 structures en France, chargées de promouvoir le dispositif dans le pays.

Un bilan plus qu’encourageant

Depuis 1988, ce sont en tout 17 731 projets qui ont été détectés dont 12 721 qui ont été accompagnés, soit autant d’entreprises et pilotes de projet. A l’issu de ces missions ARDAN, 88% des pilotes, intégrés au départ en tant que stagiaires de la formation professionnelle, ont obtenu un CDI ou CDD supérieur à 6 mois.

Du côté des entreprises

30 % des entreprises accompagnées ont entre 3 et 5 ans, période à laquelle elles cherchent en général à se consolider. 29 % d’entre elles ont plus de 16 ans et cherchent à se réorganiser et revitaliser.

Si tous les secteurs peuvent bénéficier du dispositif, 43 % des entreprises accompagnées viennent du secteur services aux entreprises, 21 % sont issues du secteur services particuliers et commerces, 19 % de l’industrie et enfin 17 % du BTP.

49 % des projets concernent le développement commercial afin d’élargir la clientèle d’étendre la zone de chalandise. 20 % des projets concernent la R&D avec le développement de service numériques de traitement de données et de mise en place de système de qualité, suivis de 16 % de projets de gestion et 15 % de production.

Du côté des demandeurs d’emploi

Ce sont majoritairement les 20-29 ans qui bénéficient du dispositif (45 %) qui leur permet de faire une entrée sécurisée sur le marché de l’emploi. Les 30-39 ans sont quant à eux 28 % à bénéficier d’ARDAN pour entamer une reconversion professionnelle ou monter en compétences.

Concernant les études et qualifications, tous les niveaux sont représentés. On constate que 12 % des demandeurs d’emplois en mission ARDAN possèdent un diplôme de niveau CAP/BEP, 28 % d’entre eux possèdent un niveau Bac+2 et 32 % possèdent un niveau Bac+5.

Enfin, si le modèle ARDAN a permis de générer plus de 12 500 emplois, il a avant tout permis de pérenniser des fonctions et des projets qui ont structuré et développé les TPE et PME sur tout le territoire.

Cet article vous a plu ? Retrouvez les témoignages des entreprises accompagnées par Ardan !

Please follow and like us:
Partagez cet article sur les réseaux sociaux :