Les acteurs du dispositif

Le cadre de gouvernance d’ARDAN

Inscrits dans le cadre des politiques publiques régionales au titre de leurs actions en matière de formation professionnelle ou de développement économique, voire d’emploi, les programmes ARDAN relèvent légitimement de la compétence des conseils régionaux.

Le dispositif ARDAN repose sur un travail partenarial permettant de garantir son efficience à toutes les étapes du dispositif en relation avec un territoire, qu’il soit régional ou infra régional (bassin d’emploi, pays, communautés de commune, communauté d’agglomération, etc.) : détection du projet, aide à la formalisation du projet, agrément du projet, recrutement du pilote de projet, formation-développement, évaluation du projet, mesure d’impact du dispositif.

Le comité d’engagement, assemblée composée de partenaires publics – financeurs ou non – et de partenaires socio-économiques, se réunit régulièrement pour préciser le champ d’intervention, les orientations et les critères d’éligibilité, sur la base des grandes orientations fixées par le financeur public. Il examine et agrée, à l’unité, l’ensemble des projets et évalue l’impact du dispositif. Ce suivi constant de la mise en œuvre du dispositif garantit le respect des politiques publiques et son adéquation avec les objectifs fixés.

Le maître d’œuvre, ensemblier du dispositif assure un rôle d’interface entre les acteurs, coordonne la formation, est garant de l’atteinte et du respect des objectifs quantitatifs et qualitatifs fixés. En fonction des territoires, et selon l’historique de chacune des implantations, cette animation territoriale est confiée, à des établissements consulaires (CCIR), au Cnam ou à des associations de partenaires.

250 promoteurs locaux chargés de promouvoir le dispositif et détecter le potentiel entrepreneurial des territoires

Un réseau de partenaires – les promoteurs locaux – réunit les professionnels du développement économique, de la formation et de l’emploi. Ces praticiens de terrain et partenaires privilégiés des entreprises assurent une veille socio-économique, détectent les opportunités, expertisent les projets des entreprises, apportent un soutien au recrutement du pilote. Soit à l’heure actuelle quelque 125 structures réparties sur l’ensemble des régions actives et mobilisant 250 professionnels à l’écoute des projets. On y retrouve :

• le réseau des consulaires : Chambres de Commerce et d’Industrie, Chambres des Métiers et de l’Artisanat

• les pépinières d’entreprise

• les organisations patronales

• les boutiques de gestion

• les experts comptables…

Les Promoteurs locaux accompagnent les chefs d’entreprise et les demandeurs d’emploi durant les six mois du parcours de formation-développement dont bénéficie le pilote.