Éditorial

Pour donner vie aux potentiels dormants

La France et ses territoires disposent des atouts et des ressources pour initier de nouvelles voies de développement d’activité économique et d’emplois : un tissu dense de TPE-PME-PMI, quels que soient les secteurs d’activités, souvent de jeunes entreprises, avec des dirigeants désireux de donner vie à leurs projets d’innovation, de développement, de structuration.

Il est bon de valoriser les dispositifs qui catalysent l’innovation en facilitant la création de valeur économique et d’emplois dans les territoires. C’est le cas d’ARDAN (Actions régionales pour le développement d’activités nouvelles).

ARDAN vise à faire émerger et à concrétiser des projets de nouvelles activités dans le tissu des entreprises artisanales, des TPME-PMI, des entreprises agricoles, des entreprises et associations de l’ESS – activités nouvelles comme leviers de création de richesses et de développement de l’emploi.

La création de valeur est certes liée au financement et aux investissements en technologie, mais le facteur dominant, voire clivant, dans le cadre d’une petite organisation est l’investissement dans les hommes. À côté des savoir-faire liés aux métiers, à l’exécution des tâches de production, de commercialisation ou de gestion, l’enjeu est également de construire les comportements et les compétences pour entreprendre.

Actuellement actif dans plusieurs régions, à hauteur de la prise en compte de quelques 500 projets par an, nous militons aujourd’hui pour franchir une nouvelle étape, un changement d’échelle : un plan 10 000 est opportun et réaliste !

 
Professeur Jean-Claude BOULY
Président d’ARDAN FRANCE